3 westerns italiens chez WildSide

L’éditeur WildSide avait déjà sorti 4 westerns italiens de qualité, disponible à l’époque en bipack : Keoma / El Chuncho et Django / 4 de l’apocalypse, avant de les recycler en version single (VF uniquement !) puis en boitier slim et enfin dans une nouvelle collection, L’âge d’or du cinéma européen.

Le 25 février, sont annoncés 3 nouveaux titres avec, à chaque fois une galerie de photos et une longue présentation de Jean-François Giré (13 mn environ), l’auteur du beau livre Il était une fois le western européen, sorti chez Dreamland puis aujourd’hui disponible chez Bazaar & Co dans une édition revue et corrigée avec ajout de 100 nouvelles pages. L’auteur annonce même dans le courant de l’année un additif en complément de son ouvrage  (sans plus de précision).  Pour en revenir à cette nouvelle édition, vendu 75 euros pièce, il  ya quelques motifs d’insatisfaction voire même d’énervement. C’est bien joli d’ajouter les lieux des tournages, faire la liste des pseudonymes utilisés, énumérer les westerns turcs et autres curiosités etc etc mais les trois-quart des films chroniqués (sans repère d’année mentionnée quelque part) consistent en une fiche technique certes détaillée et un bref résumé de l’intrigue … à croire que imdb n’existe pas pour cet ouvrage dit de référence !!!

3700301016270

Navajo Joe (1966) réalisé par Sergio Corbucci avec Burt Reynolds dans le rôle d’un indien vengeur, sur une chouette musique d’Ennio Morricone. Cette sortie annoncée fait suite au DVD zone 1, disponible chez MGM / UA (dans le même série que la trilogie Sabata), que j’ai acheté mais pas encore visionné. Cela va permettre de ranger soigneusement la belle VHS pan & scanné, édité par Warner, impossible à regarder en l’état pour cause de format scope élargi.

3700301015242

Le second titre est Far west story (1972), encore signé Sergio Corbucci, avec le trio Tomas Milian – Susan George – Telly Savalas, sous une musique remarquable d’Ennio Morricone (tendance pop-psyché). Déjà vu sur VHS, il s’agit d’un western presque surréaliste, sur une trame proche de celle de Bonnie & Clyde, se déroulant en hiver dans lequel le cinéaste affiche ses tendances mysogines. Ce western atypique détonne dans le genre et mérite sans contexte l’achat compulsif pour enfin le posséder dans une jolie copie respectant les tonalités grisonnantes et brumeuses de l’oeuvre.

3700301015266

Dernier titre, O’Cangageiro (1970) est un western brésilien, dirigé par Giovanni Fago avec l’incontournable Tomas Milian. Film difficilement visible aujourd’hui, la future acquisition est de rigueur. Au rayon des suppléments, WildSide nous propose une double galette collector avec interview de Giovanni Fago (26 mn) et discussion croisée entre Jean-François Giré, Jean-Baptiste Thoret et Noël Simsolo (26 mn aussi !)

Après la vague des films de pirates et de corsaires annoncée chez M6 (pour rappel : Le corsaire des 7 mers, Mary la rousse, Peyrol le boucanier, Les pirates de la côte), ce mois de février pourrait bien devenir le mois du bis en DVD. WildSide annonce aussi les forties sorties en DVD de 3 autres westerns indispensables : Blindman, Tepepa et Le mercenaire mais sans date précise (pour l’instant !).

Publicités

9 réflexions au sujet de « 3 westerns italiens chez WildSide »

  1. Alléchant tout cela. Des dépenses en perspective!
    Dommages que les acteurs principaux interviennent rarement dans les bonus. Interview de T. Milian par exemple.

    Merci pour l’info.

  2. Je ne pense pas que « Le Mercenaire » soit sorti chez nous sous ce titre francisé, mais sous « El Mercenario ».
    D’ailleurs, petite erreur de WS sur leur site : ils le mettent sous le titre italien « Il Mercenario ».
    Bon OK … je chipote.

  3. Le western de Corbucci est sorti en France le 24 juin 1970 dans les salles obscures sous le titre « Le mercenaire ».
    Les plus chanceux l’auront enregistré courant 2008 sur Direct8 car une sortie DVD reste toujours aléatoire !

  4. Perso, j’ai vu la VF sous le titre « El Mercenario ». Toutes les affiches françaises, photos d’exploitation et synopsis que j’ai pu voir sont aussi sous ce titre. Le bouquin de Giré et le Ciné Zine Zone 50, idem. Mais bon, il est possible qu’il soit sorti un moment donné sous le titre français !
    En tout cas, WS ayant les droits, je pense qu’ils le sortiront tout de même, sinon je les frappe !

  5. Bon, on va pas chipoter sur ça (surtout que peut-être tu es dans le vrai) ! Mon petit doigt me dit que ce western sortira en même moment dans plusieurs pays car il est annoncé en France (chez WS) et en Allemagne (chez KochMedia) en sachant qu’il est déjà disponible en DVD italien mais j’ai oublié le nom de cet éditeur 8)

  6. T’as raison pour « Le Mercenario » (nouveau titre ^_^) !
    Sais-tu que 3 westerns de Parolini vont sortir le 8 avril en nos contrées (Sabata, Le retour de Sabata, Adios Sabata) ?

  7. Non, je ne savais pas. En même temps, je les possède déjà en coffret zone 1. Par contre, s’il pouvait sortir Texas et Colorado en version intégrale, ça serait bien cool 🙂

  8. Un petit mot juste pour signaler à monsieur Roberto Tobias que IMDB n’est pas une source dénuée d’erreurs. Mon livre n’est pas non plus à l’abris d’erreurs. Sachez que les génériques des copies sont parfois un véritable casse-tête. D’un pays à l’autre, on peut découvrir, pour le même film, des différences notables (pas toujours explicables). Exemple : le nom du compositeur dans la version espagnole peut-être différent dans la version italienne. Certes, accords de co-production, mais parfois… Le cinéma européen des années 60, c’était aussi un véritable foutoir.

    1. Je savais bien que ma légère critique de ce livre allait un jour me revenir … tel un boomerang. Qu’IMDB ne soit pas exempt d’erreurs, j’en conviens. Surtout pour les films de Hong-Kong des années 70 par exemple ! Mais l’avantage d’IMDB est que sa consultation est gratuite alors que ce livre est vendu 75 €. Quand j’ai appris que le guide du western européen allait être réédité avec 128 pages en plus, j’ai pensé qu’il y aurait certainement une critique, même réduite, des centaines de westerns chroniqués avec fiches et résumé. D’où cette pointe de déception et d’énervement quand j’ai feuilleté la nouvelle version, pointe que j’ai traduite en traitant des 3 westerns édités par WildSide.
      C’est toujours même le problème quand on s’intéresse à un genre précis. Les titres les plus connus ne nous satisfont plus une fois vus, on cherche les titres plus obscurs sur lesquels la presse est rare. Et je trouve que ce beau guide (au demeurant) était l’outil parfait pour satisfaire cet appétit cinéphilique. Maintenant je suis curieux de voir cet additif …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s