L’ultimo treno della notte chez Cinevox

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas posté ici car je suis sur la rédaction d’un nouveau numéro pour une parution vraisemblable mi-été. Ceci explique cela ou inversement (au choix) ! Si bien que je suis légèrement déconnecté des prochaines sorties ciné / DVD. En revanche, je suis un peu plus l’actualité musicale  surtout celle des soundtracks qui ornent les bacs des disquaires à vitesse grand V. Et, surprise du jour, je n’étais pas même pas au courant de la sortie de cette BO d’Ennio Morricone : L’ultimo treno della notte éditée par le fameux label Cinevox.

morric_enni_lultimotr_101b

Les titres de ce film choc signé Aldo Lado sont nombreux et variés : Le dernier train de la nuit (titre DVD) / Le train de l’enfer (titre VHS) / La bête tue de sang-froid (titre ciné). Les heureux spectateurs ayant découverts cette oeuvre malsaine doivent s’en rappeler encore aujourd’hui. L’action se passe le soir de Noël. Il est question de 2 voyous désoeuvrés qui sautent dans un train en partance pour Vérone afin d’échapper à la police. Et là, ils vont faire subir les pires outrances à 2 jeunes étudiantes sans défense sous l’oeil complice et provocant de Macha Méril en bourgeoise BCBG dévergondée. Mais la morale est saine et sauve. Ils seront sévèrement et sauvagement châtiés par Enrico Maria Salerno, le père d’une des 2 victimes. Ce qui intéresse Aldo Lado dans ce film à ne pas regarder en famille (après un double épisode des Simpsons), c’est de placer le spectateur dans la position du voyeur et il y réussit magistralement avec, en prime, un fabuleux générique qui donne paradoxalement le ton de ce qui va suivre …

Ce qui est magique ici, c’est le merveilleux générique du début avec une chanson de … Demis Roussos, sur une musique de Morricone. Un morceau d’anthologie que j’ai recherché pendant des années. En vain ! Rien dans la riche discographie du maestro, à part une variation du thème principal dans une compilation Love theme. Rien non plus dans la vaste discographie de Demis Roussos. Pourtant, j’en ai écumé des bourses aux disques de France et de Navarre. J’en ai épluché des sites de VPC spécialisé. Il n’existait qu’un 45 tours d’époque devenu pièce rare et de collection. Et aujourd’hui, voilà Cinevox qui ressort la musique du film avec cette chanson féérique de 5 mn 13, une pure merveille à essence nostalgique : A flower is all you need .

Démonstration en images …

Pour ceux et celles qui veulent se faire quelques frayeurs et être mal à l’aise devant quelques séquences un peu trash, je leur conseille de jeter un oeil sur l’excellent DVD édité par NeoPublishing, interdit aux moins de 16 ans,  avec un film en copie intégrale restaurée, un commentaire audio et une interview d’Aldo Lado (pour prolonger le plaisir …) et une autre interview de Macha Méril la diablesse ou la perverse (le cas présent).

51i6nirtcll_sl500_aa240_

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’ultimo treno della notte chez Cinevox »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s