Des polars de charme chez Seven7

Outre une belle et riche collection de 14 titres consacrés aux westerns italiens, Seven7 s’est aussi intéressé au polar français toutes tendances confondues des années 70 en proposant quelques jolis titres, dans le genre série B efficace, comme Un homme à abattre (1967) de Philippe Condroyer, La bande à Bonnot (1969) de Philippe Fourastié, Il n’y a pas de fumée sans feu (1972) d’André Cayatte, Les hommes (1973) de Daniel Vigne, Sans sommation (1973) de Bruno Gantillon, L’ordre et la sécurité du monde (1978) de Claude d’Anna, Une pierre dans la bouche (1978) de Jean-Louis Leconte. L’éditeur annonce pour le 16 juin la ressortie de 2 polars tardifs des années 80, combinant intrigue policière et zeste d’érotisme, qui ne jouissent pas d’une grande réputation et qui seront commercialisés au prix de 14,99 €

Police des moeurs

Police des moeurs (1987) est un film de Jean Rougeron, basé sur un sénario de Michel Caputo d’après le roman de Pierre Lucas  » Les filles de Barbe Bleue « . Il est question de proxénétisme, d’une organisation allemande, d’un émir richissime, d’une belle jeune fille et d’un commissaire de la Police des Moeurs. Langue française en 2.0 mono. Format 1.85, 16/9 compatible 4/3. Et comme bonus, l’éditeur fait dans l’originale et offre une série de 6 photos de charme au format 18×12 cm. On notera l’effort fait sur le visuel qui évoque L’ange de la vengeance (1981) sorti chez Aquarelle et distribué par Seven7.

L'executrice

L’exécutrice (1986) est un film écrit et réalisé par Michel Caputo. Brigitte Lahaie joue le rôle d’une inspectrice de la Brigade des Stupéfiants qui traque une célèbre proxénète et qui vengera la mort de sa soeur. Langue française 2.0 mono. Format 1.33 uniquement en 4/3. L’éditeur propose un set de photos de charme sur Brigitte Lahaie (18×12 cm).

Au final, ces polars de charme ne sont guère indispensables (films qualifiés de nanars français). Surtout qu’ils ont été déjà commercialisés par le passé chez un petit éditeur, au prix conseillé de 9,99 €. Pour rester dans le même registre, Seven7 aurait pu en profiter pour sortir la trilogie Brigade Mondaine, basé sur les romans de Gérard de Villiers, soit Brigade Mondaine (1978) de Jacques Scandelari, La secte de Marrakech (1979) d’Eddy Matalon, Vaudou aux caraïbes (1980) de Philippe Monnier. L’éditeur aurait même fait plus fort en proposant le sauvage Brigade des moeurs (1985) de Max Pécas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s