Archives mensuelles : novembre 2009

Sondage DiabolikZine 4

Il est temps de lancer ce grand sondage pour désigner la couverture officielle du DiabolikZine 4 spécial Blaxploitation. Tous les problèmes n’ont pas été résolus. Les images au format pdf ne s’affichent pas comme les images en jpeg. Plus un autre problème d’imprimante couleur qui fait des siennes alors que j’en ai besoin. Don, par souci de temps, j’ai décidé de mettre en ligne5 liens (sur lesquels on clique pour afficher les images). En principe, ça fonctionne …

Voici les 5 liens pour les 5 essais de couverture.

1. COUV DZ BLACK CAESAR

2. COUV DZ CANDY TANGERINE MAN

3. COUV DZ COFFY

4. COUV DZ SHAFT IN AFRICA

5. COUV DZ SUPERFLY TNT

A vous de voter et en musique avec Carl Douglas !!!

Des westerns italiens chez DoradoFilms

Un petit mot sur le petit éditeur indépendant DoradoFilms, basé aux Etats-Unis, qui s’est spécialisé dans la commercialisation de films issus du répertoire du cinéma bis italien. Principalement de l’espionnage made in sixties avec les oeuvres de Sergio Grieco / Ken Clark : From the orient with fury / Fureur sur le Bosphore, Mission Bloody Mary / Opération Lotus Bleu (1965) et celle du tandem Alberto de Martino / Ken Clark avec Mission spéciale Lady Chaplin (1966). Depuis fin octobre, 4 westerns italiens sont disponibles dans les bacs ce qui va réjouir les amateurs du genre.

The man from Oklahoma / Oklahoma John / Il ranch degli spielati / Violence à Oklahoma (1965) décrit une affaire d’enquête et de contrebande d’armes à la frontière mexicaine, réalisés par Jaime Jesus Balcazar & Roberto Bianchi Montero. Scénario d’Alfonso Balcazar. Avec Rick Horn, Joseph Calvo, Sabine Bethman, Tom Felleghy. Musique de Francesco de Masi. Format 16/9. Audio remastérisé anglais 2.0. 4 bandes annonces de la collection Dorado Films. Par contre, il semble que ce DVD ait été pour l’instant retiré de la vente.

Django shoots first / Django spara per primo / Django tire le premier (1966) est une histoire d’héritage et de vengeance, mise en scène par Alberto de Martino avec Glenn Saxson, Fernando Sancho, Ida Galli, Erika Blank. Musique de Bruno Nicolaï. Format 2.35, 16/9 compatible 4/3. Audio anglais 2.0, italien 2.0 et français 2.0 (pour rappel, le DVD Z2 UK ne disposait que d’une version anglaise). 5 bandes annonces de la collection Dorado Films.

Gatling Gun / Quel caldo maledetto giorno di fuoco / Avec Django, ça va saigner (1968) raconte une histoire de rapt située à la fin de la guerre de Sécéssion, réalisée parPaolo Bianchini avec Robert Woods, John Ireland, Ida Galli, George Rigaud. Musique de Piero Piccioni. Format 2.35, 16/9 compatible 4/3. Audio anglais 2.0 et italien 2.0. 11 bandes annonces de la même collection.

Three Musketeers of the West / Tutti per uno … Botte per tutti / Les Rangers défient les Karatékas (1973) est un western parodique de Bruno Corbucci avec George Eastman, Giancarlo Prete (alias Timothy Brent), Eduardo Fajardo, Karin Schubert. Musique de Carlo Rustichelli (qui fait aussi l’acteur). Format 1.85, 16/9 compatible 4/3. Audio anglais 2.0, italien 2.0, espagnol 2.0. 4 bandes annonces de la même collection.

Sur leur site, sans plus de précisons, il est annoncé une sortie probable de plusieurs films qui donnent envie : Agent 3S3 Passeport pour l’enfer (1965) de Sergio Sollima, Notre agent de la Jamaïque (1965) de Ernst van Theumer & Mel Welles,  100.00 $ pour Lassiter (1966) de Luis Romero Marchent, Argoman (1965) de Sergio Grieco.

Coffret Lady Yakuza chez HK Video

Pour tout cinéphile qui s’intéresse au cinéma asiatique, l’éditeur HK Video / Seven7 est une des références en la matière. Les amoureux des films de genre des années 60 & 70 ont pu  ainsi redécouvrir l’intégrale Seijin Suzuki en 3 coffrets (soit 9 films), l’intégrale Baby Cart en 2 coffrets (soit 6 films), l’intégrale Streetfighter avec Sonny Chiba (4 films), le beau bipack Femmes Fatales (sexe et cruauté au Japon) dont on peut citer en complément l’intégrale La Femme Scorpion (6 films disponibles en coffret chez Pathé). Et, à l’approche des fêtes de Noël, un coffret limité de la série phare des années 70 Lady Yakuza est annoncé pour le 1er décembre.

Produit par la célèbre compagnie Toei, ce joli coffret de 8 films intitulé Lady Yakuza – La Pivoine Rouge sera seulement édité et numéroté à 1500 exemplaires. Les 8 films seront proposés en copie remastérisée et disponible en 16/9 compatible 4/3. Langues japonaises DD sous-titrées en français. Livret de 60 pages pour accompagner les films. Reproduction des affiches originales japonaises.  Par contre, à l’heure où le Blu-ray envahit les rayons à la place des DVD, on peut vraiment s’étonner du prix conseillé : 149,99 € le coffret.

3 films sont également annoncés en digipack à l’unité au prix de 19,99 € : La Pivoine Rouge (1968) de Kosaku Yamashita, Hanafuda, le Jeu des Fleurs (1969) de Tai Kato et Le Retour d’Oryu de Tai Kato

Infos DiabolikZine 4

La rédaction du n°4 dont la thématique est la Blaxploitation (ou Black Action Movies) s’est achevée tard, très tard dans la nuit.

Ce nouveau numéro de DiabolikZine fait 134 pages (couvertures inclues), passe en revue 99 films et une série télévisée de 7 épisodes, comprend 7 chapitres (Introduction, Polars urbains et nouveaux héros, Les 3 démolisseurs, Les panthères de Harlem et d’ailleurs, Black fantastik movies, Diversité & variété de la Blax’, Le comédies de Sidney Poitier, Michael Schultz et Richard Pryor), contient 4 pages couleur et quelques nouveautés. Pour l’instant, l’heure est à une 51ème relecture pour traquer les coquilles, corriger les imperfections et changer les illustrations (si nécessaires). Ensuite, le plus dur commence. Il faudra trouver un bel imprimeur, de préférence compétitif et bon marché (ce qui n’est pas gagné par les temps qui courent …).

Par souci démocratique, dans les prochains jours (une fois que j’aurai résolu les problèmes de fichier pdf sur wordpress), je vais lancer un grand sondage pour désigner la future couverture. Le choix se fera entre 5 essais et celle ayant récolté le plus de suffrages sera l’heureuse élue de ce n°4.

Petit florilège de vidéos des films qui vous attendant …

 

New-York ne répond plus chez Aquarelle

C’est un peu la bonne nouvelle du jour (enfin pas pour les heureux possesseurs du DVD zone 1). New-York ne répond plus, le chef d’oeuvre apocalyptique de Robert Clouse, est annoncé en DVD chez Aquarelle pour le 1er avril 2010, alors qu’il était un temps prévu pour novembre 2009.

Ultimate

Plus connu sous son titre VO (Ultimate Warrior), ce film de 1975, réalisé donc par Robert Clouse (pour rappel : Opération Dragon, La Ceinture Noire, Amsterdam Kill, Le Chinois), se déroule à Manhattan en 2012 après un réchauffement climatique qui a privé la terre de ressources naturelles et de nourriture. Seul un petit groupe commandé par le Baron réussit à faire pousser des légumes et fruits dans des serres, ce qui attire les bandes rivales qui veulent cette nourriture facile.  Le générique compte des pointures telles que Yul Brunner (dans le rôle d’un mercenaire chauve), Max von Sydow (dans celui d’un chef du Baron, un agronome de génie) et l’indispensable William Smith (dans celui du méchant sauvage et sadique).

Le film est annoncé en 1.85 anamorphique 16/9 compatible 4/3 avec son restauré. VF et VOSTF en DD 2.0 mono. Seul bonus présent :  » Les plantes de l’apocalypse  » par Alain Baraton (10 mn). Petit bémol : le prix de 19,99 €

Petit extrait de ce film mythique avec un Yul Brynner qui n’a jamais paru aussi charismatique, torse nu et droit comme un « i » sur le capot d’une bagnole

Can you dig it ? chez Soul Jazz Records

Black is back (acte 2)

Rien de tel qu’un bon soundtrack aux sonorités soul funk pour prolonger le plaisir d’un bon film de Black Exploitation. Le label anglais spécialisé Soul Jazz remédie à cela en proposant depuis le début octobre une superbe compilation appelée Can you dig it ? The Music and Politics of Black Action Films 1968-75 de 34 titres (répartis en 2 CD ou 2 LP)

Can I dig it

Ce bel objet se compose de 2 CD, d’un excellent livret de 100 pages sur papier glacé regorgeant d’infos et de photos, de 5 lobby cards d’affiches de film et 2 stickers autocollants.

Concernant les 34 titres, on retrouve beaucoup de classiques disponibles un peu partout (Isaac Hayes avec Shaft et Three Tough Guys, Curtis Mayfield avec Superfly, Roy Ayers avec Coffy, James Brown sur Black Caesar, Edwin Starr avec Hell up in Harlem, Marvin Gaye avec Trouble Man, Willie Hutch sur The Mack et Willie Dynamite, Johnny Pate sur Shaft in Africa, Bobby Womack sur Across on 110th Street, Joe Simon sur Cleopatra Jones, Gene Page et Blacula …) et quelques titres plus rares (Don Costa sur The Soul of Nigger Charley, Grant Green et The Final Comedown, Gordon Staples avec Mean Johhny Barrows, Nat Dove and the Devils pour Petey Wheatstraw, the Impressions avec Three the Hard Way, Solomon Burke sur Cool Breeze, Jack Ashford et Blackjack, Don Julian et son Savage, Galt Mc Dermot sur Cotton comes to Harlem).

Une excellente comilation pour l’amateur comme pour le profane !