Archives mensuelles : janvier 2010

Interlude Indiavision (Apradh)

Toujours sur la compilation Indiavision, un autre titre Aye naujawan hai sab kuchchyachan, chanté par Asha Bosle, musique de Kalyandji & Anandji, paroles de Hasrat Jaipuri, issu du film Aprah (1972).

Publicités

Danton enfin chez Gaumont

La France commence à rattraper son retard sur ses voisins. Danton, le puissant drame historique d’Andrzej Wajda, sorti depuis belle lurette en Angleterre (avec le logo Gaumont) s’apprête à envahir les bacs le 6 février en DVD et Blu-ray sous la bannière justement de Gaumont.

Sorti au cinéma en 1983, Danton se déroule au cours du mois de septembre 1793 alors que Robespierre fait régner la terreur dans Paris et décrit l’affrontement entre Danton (Gérard Depardieu grandiose) et Robespierre (Wojcjech Pszoniak) qui incarnent deux visions différentes de la Révolution alors que la révolte et la famine grondent dans la rue. Le film possède une autre lecture, une valeur symbolique, qui s’appuie sur les événements survenus en Pologne en 1980 avec le bras de fer à Gdsank qui opposa le syndicaliste Lech Walesa du mouvement Solidarnosc au général Jaruzelski à la tête du pays. C’est aussi une critique du stalinisme et de ses démocraties dite populaires. A noter que le casting est divisé en 2 : les acteurs français jouent les compagnons de Danton tandis que les acteurs polonais jouent les membres du Comité présidé par Robespierre.

Le film présentera un nouveau master haute définition au format 1.66 (16/9 anamorphique). Audio français et anglais DD 2.0 et sous-titres anglais. Un seul bonus sur l’édition DVD :  » La voix du peuple – Wajda dans la fière révolutionnaire  » un documentaire de 42 mn avec les interventions d’Andrzej Wajda et l’équipe du film. Prix conseillé de 14,99 €

Un blu-ray est également prévu. Mêmes caractéristiques techniques que pour le DVD mais un léger supplément en plus à se mettre sous la dent :  » L’affaire David  » Jean-Claude Carrière évoque le rocambolesque destin du futur peintre de Napoléon (8 mn).

Petit extrait d’un speech dantesque de Danton / Depardieu

Des Fred « Hammer » Williamson chez CodeRed

Serait-ce un des multiples effets Diabolikzine mais, depuis la sortie du n°4, on assiste à un regain d’intérêt, un renouveau commercial de la Blaxploitation. Le 18 décembre 2009 sortait officiellement Diabolikzine 4 spécial Blaxploitation. Le 12 janvier 2010, Warner éditait en zone 1 un beau pack de films d’action simplement intitulé Urban Action Collection avec 4 titres tous sous-titrés en français, faisant la part belle à Jim Kelly (Black Belt Jones, Three the Hard Way, Hot Potato) et à Black Samson. Le 13 janvier, Pretty Pictures distribuait dans les salles obscures Black Dynamite, un cocktail black joliment foutraque, nostalgique et sympathique, mis en boîte par Scott Sanders, avec Michael Jay White, qui suinte un amour sincère et passionnée du genre. Le 6 février, Foxy Bronx organise une soirée 100 % Black Dynamite ambiance funky garantie au cinéma Jacques Tati à Orsay (91), avec la nouveauté Black Dynamite, l’incontournable Cotton comes to Harlem, débat et projection de bandes annonces. Au mois de juin, Le chat qui fume annonce une nouvelle salve de 3 titres blax dans sa Soul Cat Collection avec le polar sudiste The Klansman, la comédie musicale Darktown Strutters et mon préféré Black Samuraï.

Entretemps, l’éditeur indépendant CodeRed annonce enfin pour le 16 mars l’arrivée de la collection Fred « Hammer » Williamson attendue depuis presque une année déjà avec 2 titres en director’s cut : Mean Johnny Barrows et Death Journey.

Mean Johnny Barrows (plus connu des cinéphiles sous le titre de L’enfer de Johnny Barrows pour avoir trôné sur les étagères des vidéoclubs) est une production Po’Boy daté de 1976, réalisée, écrite et interprétée par Fred Williamson. Il s’agit de sa meilleure réalisation (ce qui n’est pas spécialement dure quand on a vu ses autres titres) et de l’un de ses meilleurs films (toutes proportions gardées). Caractéristiques annoncées : copie intégrale remastérisée en haute-définition (soit 10 mn de film en plus par rapport aux éditions existantes), format respecté en 2.35 compatible 16/9, commentaire audio de Fred Williamson.

Death Journey (exploité en DVD sous le titre de Protection Rapprochée) est encore une production Po’Boy (la propre boîte de production créée par Williamson en 1975 après l’essoufflement de la Blaxploitation) de 1976, réalisée, écrite et interprétée par Williamson lui-même. Il s’agit surtout d’un beau nanar policier qui met en scène le privé Jesse Crowder (qu’on reverra à l’action dans 2/3 autres aventures cheap). Caractéristiques : copie intégrale remastérisée en haute-définition d’après un négatif original (soit 3 mn d’action en plus), format 2.35 compatible 16/9, commentaire audio de Fred Williamson.

Ces 2 éditions (vraisemblablement en VO pure) qui semblent de qualité à la vue des premières captures pourront définitivement faire oublier les affreuses éditions PVB parues en 2006 : plein écran pan&scanné, couleurs défraîchies et délavées, copies tronquées, doublage caricatural au possible (mais parfois savoureux). On attendra la future sortie de No Way Back avant de jeter le DVD aux oubliettes.

Pour le test du pack Urban Action Collection, pour la soirée Black Dynamite, toutes les infos ici sur le site de FoxyBronx.

Interlude Indiavision (Hare Rama Hare Krishna)

Après l’Asie du Sud-Est, suite à la révélation du bien nommé M.G.R (acteur et politicien hindou), faisons un petit saut aux Indes et entrons dans le monde merveilleux de la musique Bollywood. Ces derniers temps, quantité de compilations estampillées Bollywood ont inondé les rayons des bons disquaires. Sur la plupart d’entre elles, on retrouve un classique parmi les classiques Dum Maro Dum, chanté par Asha Bosle, composé par R.D. Burman (l’équivalent d’un Morricone hindou pour la musique de films), titre provenant du film Hare Rama Hare Krishna (1971) réalisé par Dev Anand, interprété par lui-même et la ravissante Zeenat Aman.

Sur l’excellente compilation Indiavision (génériques et mélodies du cinéma populaire indien 1966 – 1984), on retrouve un autre titre, une autre perle issue du même film et toujours composée par R.D. Burman, chantée cette fois-ci par Asha Bosle et Usha Lyer : I love you

De la pop asiatique chez Sublime Frequencies

Petit label de musique situé à Seattle, Sublime Frequencies s’est spécialisé dans la redécouverte des musiques du monde, principalement asiatiques (de Java, Bali, Sumatra, Thaïlande, Indes, Laos Cambodge, Népal) mais aussi du Maghreb (Maroc, Algérie, Niger, Sahara) et commercialise depuis peu ces raretés édités à peu d’exemplaires. Sa ligne éditoriale rappelle celle du label anglais Finders Keepers qui nous sort aussi quelques pépites venus d’Europe de l’Est, de Turquie, des Indes …

Petit coup de zoom sur 2 excellentes compilations récemment disponibles dans les bacs spécialisés.

Siamese Soul est un compilation hautement sympathique et spectaculaire de Pop Thaï 1960 – 1980. 15 titres au total d’artistes Thaïlandais totalement inconnus pour 55 mn de rythmes et de sons oscillant entre pop, groove, funk et rock avec des lyrics 100 % thaï du nord-est du pays. Un beau livret glacé de 16 pages richement illustrés accompagne ce second volume.

Singapore a go-go est une autre compilation tout aussi excellente de musique pop / beat / groove / cha-cha cette fois-ci issue de Singapour. 22 titres en madarin et en Hokkien (dialecte local) d’artistes tout aussi inconnus chez nous pour 59 mn de sons exotiques typiquement sixties. Un nouveau livret de 16 pages superbement illustrés accompagne à merveille la découverte de ces chansons.

Rien de mieux qu’une petite écoute pour se faire une idée de ce qui vous attend avec Mimi Cat, une chanson en mandarin de Chew Yan and the Stylers (seule extrait disponible sur le net) et risque de vous rendre accro ou fou !!!

Une dernière pochette sympa pour la route …

Les conquis peuvent faire un saut sur le myspace du label : sublimefrequencies

Nouvelle salve de westerns chez KochMedia

En matière de westerns italiens, le grand rival de M6 se trouve actuellement de l’autre côté du Rhin et se nomme Koch Media, éditeur allemand qui s’apprête à sortir 4 nouveaux westerns dans sa superbe collection colorée Italowestern (du n°22 à 25) tous remastérisés pour le 5 mars.

N°22 – 1000 dollar kopfgeld / Il venditore di morte / La vengeance de Dieu (1972) de Vincenzo Gicca Palli (aka Vincent Thomas). Avec Gianni Garko, Klaus Kinski, Franco Abbina, Luciano Lorcas (Luciano Catenacci), Alfredo Rizzo, Allan Collins (Luciano Pigozzi). Musique de Mario Migliardi. Format 2.35 (compatible 16/9). Audio DD 2.0 et sous-titres allemands. Featurette exclusive avec Gianni Garko et Franco Villa (directeur de la photo), trailer original et galerie de photos.

N°23 – Ein Schuss zuviel / Ringo, il cavaliere solitario / Ringo le vengeur (1968) de Rafael Romero Marchent. Avec Peter Martell, Piero Lulli, Armando Calvo, Dianik Zurakowska. Scénario de Mario Caïano. Musique de Francesco de Masi. Format 1.85 (compatible 16/9). Audio DD 2.0 et sous-titres allemands. Featurette exclusive avec Franco de Gemini (joueur d’harmonica), trailer original, galerie de photos.

N°24 – Shangos letzter kampf / Shango, la pistola in fallibile (1970) de Eduardo Mullargia. Avec Anthony Steffen (Antonio de Teffe), Eduardo Fajardo, Maurice Poli, Barbara Nelli. Scénario d’Antonio de Teffe. Musique de Gianfranco di Stefano. Format 2.35 (compatible 16/9). Audio DD 2.0 et sous-titres allemands. Featurette exclusive avec Eduardo Mullargia, trailer original et galerie de photos. Western inédit en France !

N°25 – Schneller als 1000 colts / Thompson 1880 (1966) de Guido Zurli. Avec George Martin, Gordon Mitchell, Pedro Sanchez, Paul Muller. Musique de Marcello Gigante. Format 1.85 (compatible 16/9). Audio DD 2.0 italien et allemand, sous-titres allemands. Featurette exclusive de Guido Zurli et Franco Villa (caméraman), trailer original et galerie de photos.

On peut légitimement supposer que KochMedia adjoindra des sous-titres anglais (non spécifiés) sur chaque titre.

Retour des westerns SNC / Fluide glacial chez M6

Après le retour des giallos chez Neopublishing, voici le grand retour des westerns chez M6 Video.

On ne change pas une formule gagnante, la collaboration SNC M6 / Fluide glacial. L’éditeur annonce pour le 10 février une nouvelle fournée de 5 titres 100 % western spaghetti (tous remastérisés HD) commercialisé au prix de 12,99 € avec, de nouveau, le retour des superbes jaquettes dessinées.

Deux croix pour un implacable / Due croci a danger pass (1967) réalisé par Rafael Romero Marchent. Avec Peter Martell (Pietro Martellanza), Anthony Freeman (Mario Novelli), Nuccia Cardineli, Luis Gaspar, Armando Calvo. Musique de Francesco de Masi. Format video : non spécifié. Audio : français et espagnol DD 2.0. Sous-titres français.

Professionnels pour un massacre / Professionisti per un massacro (1967) réalisé par Nando Cicero. Avec George Hilton, Edd Byrnes, George Martin, Milo Quesada, Monica Randall, Gérard Herter. Musique de Carlos Pes. Verson longue inédite de 85 mn. Format video : 2.35 (16/9 anamorphique). Audio : français et italien DD 2.0. Sous-titres français.

Un par un sans pitié / Ad uno ad uno … spietatamente (1968) de Antonio Romero Marchent. Avec Peter Lee Lawrence, William Bogart, Dianik Zurakowska, Eduardo Fajardo, Alfonso Rojas. Musique de Vasco Mancuso.Format video : non spécifié. Audio : français et espagnol DD 2.0. Sous-titres français.

Et le vent apporta la violence / E dio disse a caino (1970) réalisé par Anthony Dawson (Antonio Margheriti). Avec Klaus Kinski, Peter Cartsen, Marcella Michelangeli, Guido Lollobrigida (Lee Burton), Antonio Cantafora (plus connu sous le pseudo de Michael Coby). Musique de Carlo Savina. Format video : 2.35 (16/9 anamorphique). Audio : français et italien DD 2.0. Sous-titres français.

Au-delà de la haine / Al di là dell’odio (1972) de Alessandro Santini. Avec Stefania Nelli, Jeff Cameron, George Cavendish, Cameron Steel, Nicola Morelli, Gianfranco Ciabatti. Musique de Elsio Mancuso. Format video : 2.35 (16/9 anamorphique). Audio italien DD 2.0. Sous-titres français.

2 beaux giallos chez Neo Publishing

Bonne année 2010 et meilleurs voeux à tous !!!!

Rien de tel qu’un beau giallo pour commencer cette nouvelle année, pleine de promesses et d’espoir. Néo Publishing annonce  la sortie de 2 classiques du genre pour le 5 janvier (les 9ème et 10ème de sa jolie collection jaune) au prix unitaire de 19,99 €.  Une nouvelle qui a fait tour du web ces derniers mois : Sylvain en a parlé sur 1kult et Didier de Medusa aussi

L’étrange vice de Mme Wardh / Lo strano vizio della signora Wardh (1971) de Sergio Martino, avec Edwige Fenech, George Hilton, Alberto de Mendoza, Ivan Rassimov, Carlo Alighiero. Musique de Nora Orlandi. Film proposé en 2.35, 16/9 compatible 4/3. Langue italienne DD 2.0 et sous-titres français. Présentation du film par George Hilton (1 mn),  » Histoire d’un vice  » conversation entre George Hilton et Antonio Bruschini (26 mn), Commentaire audio de Federico Caddeo, diaporama, bande annonce. Les 100 premiers exemplaires seront dédicacés par George Hilton.

Toutes la couleurs du vice / L’alliance invisible / Tutti i colori del buio (1972) de Sergio Martino, avec Edwige Fenech, George Hilton, Ivan Rassimov, Susan Scott, Georges Rigaud, Julian Ugarte. Musique de Bruno Nicolai. Film proposé en 2.35, 16/9 compatible 4/3. Langues française et italienne DD 2.0 et sous-titres français. Présenation par George Hilton (1 mn),  » Toutes les couleurs du giallo  » entretien entre George Hilton et Antonio Bruschini (26 mn), différentes bandes annonces (9 mn), diaporama.

On peut faire la fine bouche en se disant que ces 2 titres sont déjà disponibles de puis fort longtemps en zone 1 (le 1er chez NoShame et le 2nd chez Blue-Underground) mais ces 2 giallo sont toujours bon à prendre. Pour rappel, les 8 titres précédents étaient : Mais qu’avez-vous fait à Solange ? (1972) de Massimo Dallamano (un must !), La queue du scorpion (1971) de Sergio Martino, L’homme sans mémoire (1974) de Duccio Tessari, Le tueur à l’orchidée (1972) de Umberto Lenzi (un régal !), Je suis vivant (1971) de Aldo Lado, Folie meurtrière (1972) de Tonino Valerii, Spasmo (1974) de Umberto Lenzi, Nue pour l’assassin (1975) de Andrea Bianchi.

Neo devrait aussi sortie un 11ème giallo au mois de mars : Gatto rossi in un labirinto di vetro / Eyeball (1975) de Umberto Lenzi