Un double feature Anthony Ghidra chez WildEast

Une nouveauté du côté de chez WildEast, éditeur sympathique mais discret, spécialisé à la fois dans le double feature thématique et dans le western italien. En effet est annoncé sur leur site la sortie prochaine d’un double programme consacré à l’acteur Anthony Ghidra (de son vrai nom Dragomir Gidra Bojanic).

Au programme : Tequila Joe / La loit des colts / … e venne il tempo di uccidere (1968) écrit et réalisé par Enzo dell’Acquila (avec le concours de Fernando di Léo). Avec Anthony Ghidra, Jean Sobieski, Mimmo Palmara, Furio Meniconi. Musique de Francesco de Masi. L’affrontement de 2 bandes rivales pour la possesion d’une petite ville frontalière du Texas sous l’indifférence d’un shérif alcoolique. Format original 2.35 et 16/9 anamorphique. Langue anglaise uniquement. Bandes annonces.

Hole between the eyes ! / Quand je tire c’est pour tuer / Un buco in fronte (1968) mis en scène par Giuseppe Vari sur un scénario d’Adriano Bolzoni. Avec Anthony Ghidra, Claudio Undari (plus connu sous le nom de Robert Hundar), Rosy Zischel, Corinne Fontaine et John Bryan. Musique de Roberto Pregadio. Une histoire de chasse au trésor dont le plan se trouve sur 3 cartes à jouer à laquelle prennent part un trio de fines gachettes. Format original 2.35 et 16/9 anamorphique. Langue anglaise et bandes annonces.

Signalons aussi pour les fans de l’acteur qu’est disponible Pistoleros / Ballade pour un pistolero / Ballata per un pistolero (1967) écrit et réalisé par Alfio Catalbiano. Avec également Angelo Infanti, Mario Novelli (caché sous le pseudo d’Anthony Freeman), Alfio Catalbiano. Musique de Marcello Giombini. Pour la 1ère fois en version uncut et format original respecté, galerie de photos et bandes annonces d’Anthony Ghidra. Langue anglaise.

Toujours chez WildEast, un petit mot sur un double programme Hunt Powers (de son vrai nom Jack Betts) / Demofilo Fidani (officiant régulièrement sous le pseudo de Miles Deem) sorti récemment : Dead men don’t make shadow / Sartana le redoutable / Inginochhiati straniero … I cadaveri non fanno ombra  ! (1970) de Demofilo Fidani. Musique de Lallo Gori. Une affaire de chasseur de primes voleur qui doit affronter le redoutable Sartana venu le déposséder de son butin. Couplé à  Django meets Sartana / Django et Sartana / Quel maledetto giorno d’inverno … Django e Sartana all’ultimo sangue (1970) de Demofilo Fidani. Musique de Lallo Gori. Une classique histoire de shérif nouvellement nommé (Sartana), de bandit despotique et de bounty killer énigmatique (Django). Format original, langue anglaise, bandes annonces et interview de Jack Betts.

Enfin, pour en terminer avec les westerns italiens, malgré les rumeurs entendues et lues sur le web, l’éditeur allemand KochMedia continue sa collection arc-en-ciel avec ses 26ème et 27ème titres. Annoncés sur leur site pour le 5 juillet : Die letzten zwei vom Rio Bravo / Mon colt fait la loi / Le pistole non discutono (1964) de Mario Caïano et Django – den kolt an der kehle / Demande pardon à Dieu, pas à moi / Chiedi perdono a dio … non a me (1969) de Vincenzo Musolino. Infos et trailers relayés par Sylvain d’1kult disponibles ici.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un double feature Anthony Ghidra chez WildEast »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s