Archives mensuelles : mars 2011

Savage Streets en édition limitée chez UncutMovies

Un Vigilante Movie, c’est toujours bon à prendre pour les temps qui courent . Surtout si l’ange exterminateur est une femme qui n’ a pas peur de manier l’arbalète et les flingues pour châtier les méchants loubards et autres loustics ! Le genre de films qui a fait couler beaucoup d’encre à l’époque, à l’instar d’Exterminator (1980) de James Glickenhaus, Class 84 (1982) de Mark Lester, Vigilante (1983) de William Lustig. On ne pourra donc que saluer l’initiative du petit éditeur indépendant UncutMovies de nous avoir proposé pour la 1ère fois en France Savage Streets en DVD édition collector limitée cependant à 1000 exemplaires. Prix annoncé de 19,99 €

Savage Streets / Les rues de l’enfer (1984) a été réalisé par Danny Steinman, avec Linda Blair (découverte dans l’Exorciste), Linnea Quigley, Robert Dryer et John Vernon. Le pitch : Un gang violent de L.A. croise la chemin de la jeune Heather, une adolescente sourde muette, la viole en lui faisant subir les pires outrances et tue aussi sa meilleure amie. Brenda, la soeur d’Heather, n’a alors plus qu’une seule obsession : venger sa soeur tombé dans le coma. Elle prend les armes, remonte la filière de ce gang et sème la terreur au cours d’une nuit mémorable. Le tout dans une esthétisme 80’s délicieuse et musique de circonstance. Film proposé en version intégrale (durée de 93 mn) au format 1.85 compatible 16/9. Audio anglais et français mono ; sous-titres français amovibles. Interview de Linda Blair (environ 15 mn), interview de Linnea Quigley, trailer original, galerie de photos et bandes annonces des autres films UncutMovies.

Le film est disponible en spécial édition 2DVD zone 1 depuis 2008 avec les caractéristiques suivantes : nouveau transfert anamorphique HD – interviews de Linda Blair, Linnea Quigloy, Johnny Venocur, Robert Dryer et John Strong (producteur) – commentaire audio 1 avec Sal Landi, Robert Dryer (acteurs) et Stephen Posey (directeur de la photo) – commentaire audio 2 avec Danny Steinman – commentaire audio 3 avec John Strong, Robert Dryer et Johnny Venocur – bandes annonces. A noter que l’édition Arrow à paraître pour le 20 juin reprendra la totalité des bonus et ajoutera des posters ainsi qu’un livret collector

Publicités

2 westerns Zapata bientôt chez Seven7

Il semble que Seven7 absorbe peu à peu le catalogue western des petits éditeurs (Evidis, Fravidis, Grenadine …). Cela tombe plutôt bien et permet de faire le lien avec le prochain numéro de Diabolikzine et son dossier sur les westerns de Sergio Corbucci & Franco Nero. Ainsi l’éditeur annonce pour le 3 mai la ressortie en édition remastérisée de 2 classiques du western qualifié de Zapata (disponibles en bipack depuis 2006), vendus au prix unitaire de 12,99 €.

Companeros / Vamos a matar Companeros / Les compagnons de la gloire (1970), véritable chef d’oeuvre du genre, réalisé par Sergio Corbucci, avec Franco Nero, Tomas Milian, Jack Palance, Iris Berben, Edouardo Fajardo, Karin Schubert. Musique de Ennio Morricone. Format respecté 2.35 compatible 16/9. Langue française DD 2.0 mono seulement et pas d’autres bonus. Grande nouveauté : film annoncé dans sa version intégrale de 118 mn ce qui suppose que les passages inédits non doublés seront proposés en italien sous-titré français, comme l’avait fait il y a belle lurette Anchor Bay sur son belle édition en 2001.

Et viva la révolution / Viva la muerte … tua ! / Pour quelques pépites de plus (titre vidéo) (1971), grosse farce divertissante, réalisée par Duccio Tessari, avec Franco, Eli Wallach, Lynn Redgrave, Edouardo Fajardo, Marilu Tolo. Musique de Gianni Ferrio. Format respecté 2.35 compatible 16/9. Langue française et pas de bonus. Film annoncé dans sa version universelle de 103 mn.

PS : L’éditeur pourrait à mon avis changer d’infographiste car ce n’est pas vraiment ça sur les jaquettes (en particulier la tête collé de Jack Palance sur Companeros).

Top 10 de la Bruceploitation

Marre de la Bruceploitation et de son cortège de mauvais films (scénario inexistant, réalisation transparente, montage absent, répétition des combats, plagiat honteux de musique). Tel est le sentiment qui dominait après avoir ingurgité plus de 40 titres (dont 16 rien que pour le n°5 en préparation) jusqu’à ce que je découvre sur le tard  La vengeance du Lama (1979) qui m’a redonné la foi et qui contient tout ce que je recherche dans ce courant cinématographique née suite à la mort prématurée de l’idole Bruce Lee : mélange d’action et d’humour, musique funky disco, couleurs pop primaires et secondaires avec un léger background social non négligeable.

Comme je ne risque pas de revenir sitôt sur ce genre pour cause d’indigestion des films de Bruce Li, Bruce Le, Dragon Lee / Bruce Lei, Bruce Lea, Bruce Thiang, Tong Lung etc , l’idée de dresser un top 10 des films à voir, à découvrir, à revoir a fait son chemin comme je l’avais déjà fait pour la Blaxploitation l’année dernière !

On m’appelait Bruce Lee / Black Dragon’s Revenge /Death of Bruce Lee (1975) de Chin Ku Lu avec Ron Von Clief, Charles Bonet, Philip Ko et Bruce Lee. Ron Von Clief, surnommé le  » dragon noir « , enquête avec son pote Charles Bonet sur les circonstances réelles de la mort de Bruce Lee en même temps que les élèves d’une école de kung-fu. Festival de combats, de pulls et de muscles serrés et d’humour très kitsch ; le film vaut surtout pour les proverbes chinois déclamés par un vieux sage philosophe avec images de Bruce Lee à l’appui. Inédit en DVD

La fureur du kung-fu / Edge of Fury (1978) de Lee Tso Nam avec Bruce Li, Yasuaki Kurata, Dana, Michelle Yim. Un polar nostalgique et séduisant qui raconte les déboires de Bruce Li, chauffeur honnête d’un riche notable, en fait un trafiquant de drogue arrêté et condamné à mort, pris dans une spirale infernale de violence. Inédit en DVD.

Bruce Lee, le géant du kung-fu / Dynamo (1978) de Hwa I Hung avec Bruce Li, Mary Hon, Ku Feng. L’un des films les plus intéressants, niveau script, rythme et mise en scène. 2 compagnies publicitaires se font la guerre à Hong-Kong ; l’une d’elle sur le déclin recrute un jeune chauffeur de taxi, expert en kung-fu, ce qui attire évidemment la convoitise et les mauvais coups de sa rivale. Inédit en DVD.

Karatékas contre trafiquants d’or / The Gold Connection / Iron Dragon strikes back (1979) de Lee Tso Nam avec Bruce Li, Hon Gwok Choi, Chu Chi Ling, Philip Ko, San Kuai. Sans doute le film le mieux construit et le plus maîtrisé. 4 amis pauvres découvrent un trafic d’or, l’un d’eux vole en secret une caisse et se met à dos une bande armée qui décident donc de tous les éliminer. Disponible en DVD UK.

La vengeance du Lama / The Lama Avenger / The three avengers (1979) de Wong Wah Kai avec Bruce Li, Chin Yuet Sang, Michael Winston, Lee Soi Hang. 2 amis acrobates virés d’un théâtre décident d’ouvrir une école de kung-fu à la campagne chez une tante mais se heurtent rapidement à un promoteur immobilier farouche. Festival de combats, de comédie, de disco et d’ambiance 70’s. Inédit en DVD et c’est dommage.

Le défi du ninja / Le dernier défi / Roi de Shaolin (vidéo) / Enter three Dragons / Dragon on fire (1979) de Joseph Kong et Godfrey Ho avec Dragon Lee, Bruce Li, Bruce Lea, Philip Ko, Bolo Yeung. Un must, une perle. Le pauvre Sammy est impliqué dans un trafic de diamants et sollicite l’aide de 2 frères, Dragon Yung et Dragon Hung, et de Bruce pour un cocktail réjouissant de kung-fu intempestif, de sosies portant survêtement jaunes à bandes noires et lunettes de soleil, de musique disco. Disponible en DVD chez Oneplusone dans sa collection Ceinture Noire à petits prix.

L’implacable défi / Challenge of the Tiger (1980) de Bruce Le avec lui-même, Richard Harrison, Hwang Jang Lee, Bolo Yeung, Brad Harris, Dick Randall. une production Dick Randall, une merveille surréaliste qui s’appuie sur une découverte scientifique pour laisser libre cours à une succession de scènes mythiques sans rapport les unes aux autres. Disponible dans une superbe copie DVD chez Mondo Macabro.

Le cascadeur chinois / The Chinese Stuntman (1981) de Bruce Li avec Bruce Li, John Ladalski, Dan Inosanto. Unique réalisation de Bruce Li, film d’action mélodramatique qui dénonce les abus dont il fut victime au cours de ses années à travers le portrait d’un cascadeur exploité par les producteurs au mépris de sa vie. Pas le plus réussi des films mais un arrière-plan intéressant sur les coulisses des tournages. Dispo en DVD UK uncut et format respecté.

Le jeu de la mort 2 / Game of Death 2 / Tower of Death (1981) de Ng See Yuen avec Tong Lung, Bruce Lee, Hwang Jang Lee, Roy Chiao, Roy Horan. Une production Raymond Show pour recycler des images inédites de Bruce Lee (celle d’Opération Dragon) dans une histoire de vengeance et d’honneur. Disponible dans une excellente copie DVD chez Seven7 (en 2 versions).

Bruce contre-attaque / Ninja strikes back (1982) de Bruce Le et André Koob avec Bruce Le, Hwang Jang Lee, Bolo Yeung, Dick Randall, Jean-Marie Pallardy, Harold Sakata. Le 1er film français de kung-fu. Une autre production Dick Randall, un savant mélange surréaliste sur fond de kidnapping international avec du kung-fu à pagaille, des ninjas surprises, des seins nus gratuits, des plans touristiques, des guests, des emprunts musicaux (Morricone, Shiffrin …). Disponible chez RareFlix en DVD zone 1 uncut et format respecté.

Preview : DiabolikZine 5

Aujourd’hui, on constate un grand retour en force des fanzines (Darkness Fanzine, Metaluna, Torso, Manivelle, Pepper Steak, Chéri Bibi, Cin’Exploitation …) et cela fait plaisir à voir. Il était donc naturel que je donne des nouvelles du prochain DiabolikZine, le n°5 déjà, attendu avec impatience par une grosse centaine de lecteurs fidèles, sans doute frustrés de ne pas avoir eu de nouveau numéro fin 2010. Il faut avouer que le numéro thématique sur la Blaxploitation a fait légèrement vaciller la flamme. Flamme ravivée très récemment par la vision de westerns spaghetti lyriques, de polars italiens violents, de gialli magnifiques, de kung-fu surréalistes …

Pour l’instant, seuls 3 dossiers ont été rédigés de A à Z, soit environ 51 % du fanzine. Il reste encore à les relire, à faire les diverses corrections, à changer quelques illustrations, à fignoler les petits détails et la mise en page.

La rubrique Italian West goes to Pop sera consacrée à 2 personnes connues et appréciées du genre. 30 pages au total. Sergio Corbucci et ses 13 westerns passés au crible. Franco Nero et 8 films chroniqués avec des raretés comme Los Amigos, Cipolla Colt et Jonathan degli Orsi.

Un large dossier mettra en vedette les Super-héros ou Anti-héros à l’italienne qui ont sévi à la fin des années 60. 22 pages sur le sujet. 9 aventures loufoques d’un côté avec des héros comme Superpargo, Argoman, Flashman, Goldface et des criminels comme Kriminal, Satanik, Devilman et 6 films familaux de l’autre côté sur la saga des 3 fantastiques Supermen.

La rubrique Beretta 70 fera la part belle à 2 personnalités reconnues du genre. 24 pages pour cerner le sujet. Damiano Damiani et 8 de ses oeuvres engagées pour faire le point sur la Mafia, la corruption, la justice et la police. Franco Nero de nouveau et 9 films mélangeant poliziotto, giallo et fiction politique.

Actuellement, je planche sur les Bruceploitation pour compléter le big dossier paru dans le n°3 et pour offrir un bain d’oxygène avant d’attaquer sur le cas Henri Verneuil et de terminer en beauté avec la star Tomas Milian et l’intégrale Nico Giraldi.

Date prévue : été 2011 si tout va bien !

 

Papaya dei Caraibi disponible chez Chris Soundtrack Corner

La mode actuellement chez les éditeurs n’est plus aux DVD, ni aux blu-rays mais à la BO italienne des années 70, dénichée au fin fond des greniers et autres caves. Voilà que les allemands de Chris Soundtrack Corner ont sorti, sous leur propre label, Papaya dei Caraibi, un petit bijou de 1978 composé de main de maître par Stelvio Cipriani pour le film d’horreur érotique réalisé par le grand Joe d’Amato avec Melissa Chimenti, Sirpa Lane et Maurice Poli.

Papaya dei Caraibi / Papaya : Love Goddess of the Cannibal (titre anglais) / Et mourir … de plaisir (1978) est la 6ème musique de films disponible sur le label Chris Soundtrack Corner (référence CSC006). Cet album jamais disponible en entier par le passé contient aujourd’hui 23 titres dont 19 utilisés pour le film et 4 titres proposés en bonus. Stelvio Cipriani, inspiré par l’atmosphère exotique et tropicale du film, a signé une musique absolument sublime et mélodique qui mélange les rythmes jazz, rock et blues dans un pur style easy groovy. Un soundtrack attendu qui ravira à la fois les collectionneurs de rareté et autres afficionnados.

Démonstration en musique sans plus tarder …

Bande annonce du film uniquement disponible en import zone 1 chez Severin Films

Des BO de Franco Micalizzi chez BeatRecords

Pour les amoureux de musique de films plus précisément italienne, il ne se passe pas un mois sans que des labels spécialisés (Digitmovies, BeatRecords, GDM Music, Film Score Monthly, Vadim Music …) ne sortent des pépites issues de tous les styles cinématographiques populaires (péplum, western, espionnage, giallo, mondo, aventures, fantastique / horreur …). Récemment l’excellent label BeatRecords a concocté une trilogie autour de la collaboration policière Franco Micalizzi / Umberto Lenzi à travers la commercialisation de 3 soundtrack attendus et parfois inédits au style jumeau en édition limitée à 1000 copies.

Il cinico, il infame, il violenta (1977) est un poliziotto efficace, réalisé avec brio par Umberto Lenzi, réunissant le joli trio Maurizio Merli, John Saxon et Tomas Milian. BCM9503. Digipack CD avec oeuvres d’art originales, dessins d’Andrea Clanetti, reproduction d’affiche et livret rédigé par Umberto Lenzi. 19 titres pour un cocktail survitaminé. Exemplaire numéroté. 20 €

Roma a mano armata (1976), poliziotto classique et maîtrisé, réunit Maurizio Merli et Tomas Milian pour un affrontement explosif. GDM9502. Musique inédite en CD et LP. Digipack CD avec oeuvres d’art originales, dessins d’Andrea Clanetti et livret rédigé par Umberto Lenzi. En bonus, interview vidéo du réalisateur sous-titrée en anglais. 17 titres funky avec cuivres, guitares, basse électrique pour une débauche d’énergie. Exemplaire numéroté. 17 €

Da Corleone a Brooklyn (1979) reste un des derniers grands poliziotto avec Maurizio Merli, une sorte de chant du cygne. GDM9501. Digipack CD plastifié avec oeuvres d’art originales, dessins d’Andrea Clanetti et livret rédigé par le cinéaste. 17 titres pour 39 mn d’écoute entre énergie et mélodie funky dans le plus pur style de Franco Micalizzi. Exemplaire numéroté pour ce qui est considéré comme un chef d’oeuvre, une 8ème merveille ! 17 €