DiabolikZine 5 : disponible à la vente

« Un film n’est pas une tranche de vie, c’est une tranche de gâteau »  Alfred Hitchcock

Bientôt les vacances. La mer, la plage, le soleil, les cocotiers, la montagne, l’air pur, les chalets … Bref, l’endroit idéal pour se plonger dans une bonne lecture estivale. Mais que lire ? En effet marre des Marc Lévy, des Guillaume Musso, des Fred Vargas, des Maxime Chattam qui trônent en tête des gondoles. Alors une autre solution s’offre à vous : le dernier DiabolikZine, le n°5, le seul, l’unique, une parfaite tranche de gâteau pour tous les goûts, les couleurs et les appétits, qui déboule pour un été qui s’annonce caniculaire …

J’avais déjà parlé du contenu dans de précédents posts mais rapide rappel des faits. 5ème numéro en date, 6 sujets traités, 140 pages, 91 films visionnés, joli pavé de 405 grammes en noir et blanc, édition limitée seulement à 150 exemplaires. Au sommaire :

les westerns de Sergio Corbucci & Franco Nero

les super-héros à l’italienne

Bitto Albertini, le roi du pseudo

les poliziotto de Damiano Damiani & Franco Nero

un petit coup de Bruceploitation

mélodie pour Henri Verneuil

Malgré toutes les précautions prises de lecture, relecture et correction, il reste encore quelques scories un peu gênantes (certes !) que je n’ai pas pu rattraper à l’impression. Certains pourront y trouver quelques redites inévitables comme je suis responsable de 97 % de l’ensemble. Je tiens à remercier tout chaleureusement Jean-François Giré et Mathieu Serres pour leur participation symbolique à ce n°5. Certains films déjà chroniqués par le passé ont été revus pour l’occasion, d’autres bénéficient d’une double critique. Quelques brèves nouveautés figurent au sein de ce numéro. Un soin tout particulier a été apporté pour la mise en page. Au final, il me semble que ce n°5 reste comme le numéro le plus abouti en terme de recherche, d’informations et d’illustrations. Sentiment à confirmer par les futurs lecteurs …

Pour acquérir ce n°5 tout beau, tout frais, tout mimi, 2 solutions :

– Par la Poste : 17 € frais de port compris

– Remise en mains propres uniquement sur Paris : 14 €

Les personnes intéressées et désireuses de sortir des traditionnels dictionnaires du Cinéma peuvent m’envoyer un mail à robertotobias@hotmail.fr

PS : Les autres points de vente sont pour l’instant Gotham (boutique à Paris) et Sin’Art (site de VPC à Besançon)

Publicités

23 réflexions au sujet de « DiabolikZine 5 : disponible à la vente »

    1. Bonjour,
      je suis intéressé par votre dernier numéro ; comment procéder pour la commande? Je vous envoie un chèque? Merci
      Bien à vous.
      Greenberg

    1. Bonjour,
      je serais très intéressé par un exemplaire du n°5;possibilité pour ma part d’être sur Paris ce mercredi

  1. Bonjour,
    Merci de ton intérêt pour le n°5 🙂
    On peut se voir mercredi sur Paris vers 18h, quartier St Michel, devant la librairie Gibert Joseph au n°26 (devanture bleue). Tiens -mou au jus …

      1. Alexandre, 2 solutions au choix :
        – entre 12h et 13h au magasin disque Gibert (n°34), comptoir variété française, demandez Florent !
        – vers 16h, même adresse, même endroit !

  2. Bonjour!
    Je serais intéressé par un exemplaire. Je suis de Suisse. Pourriez-vous m’indiquer comment procéder, svp?
    Merci d’avance!

  3. J’en veux un aussi, par la poste (je suis de Toulouse), et aussi un exemplaire du n° 4 que j’ai bêtement laissé passer (pas taper !).
    J’ai essayé d’envoyer un mail, mais le lien en fin d’article ne marche pas.
    Jean-Daniel Brèque (alias Breccio)

  4. Bonjour,

    Est-ce que le numéro 5 est encore disponible, ou encore les autres numéros?
    Et comment faire pour commander?

    Merci de votre réponse.

    Manu.

  5. Bonjour Manu,
    Désolé de ne pas avoir répondu avant mais je m’étais absenté pour les vacances 🙂
    Oui, il me reste quelques exemplaires du n°5
    Tu peux m’envoyer un mail à Robertotobias@hotmail.fr pour avoir les modalités
    merci de ton intérêt

  6. Bonjour
    Je serais intéressée pour commander le dernier numéro mais est-ce que par le plus grand des hasards (et par Belzebuth) il resterait d’anciens exemplaires orphelins ? Merci d’avance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s