Archives mensuelles : août 2011

Une pluie de nouveautés chez Seven7

Jour de fête le 6 septembre pour les bissophiles puisque l’éditeur Seven7 a annoncé sur son site une grosse salve de sorties consacrée au cinéma de genre asiatique et américain à travers une série de kung-fu classique, d’espionnage exotiques, de polars et de course de sportives de luxe. Le meilleur du cinéma d’action et d’arts martiaux annonce t-on. Prix unitaire conseillé de 9,99 € !

 

Honneur à la course mythique du Cannonball avec la suite de l’équipée du Cannonball (voir post précédent ici), réalisé de nouveau par Hal Needham, produit par Raymond Show et sobrement baptisé Cannonball 2 (1984). Le pitch : un cheik décide de financer une nouvelle course du Cannonball et offre un million de $ pour le futur vainqueur. Un casting de folie : Burt Reynolds, Dom deLuise, Dean Martin, Sammy Davis Jr, Jackie Chan, Richard Kiel, Shirley mcLaine, Telly Savalas, Tony Danza. Durée de 108 mn. Un DVD proposé au format 2.35 compatible 16/9, audio anglais et français 2.0, sous-titres français, pas d’autres bonus signalés.

 

Place ensuite à au Texas ranger Chuck Norris dans Massacre à San Francisco (1974) de Lo Wei. Huang et Blackie sont 2 flics de san Francisco luttant contre un gang de voyous dangereux. Huang tue un des membres, se retrouve suspendu de ses fonctions et se retrouve condamné à un an en prison. A la sortie, il apprend la mort de Blackie et mène une enquête qui s’annonce explosive. Au générique : Chuck Norris, Don Wong, Chuck Boyd, Sylvia Chang, Dan Ivan. Durée : 87 mn. DVD minimaliste proposé au format 2.35 compatible 16/9, audio anglais et français 2.0, sous-titres français, pas de bonus.

    

Une nouvelle collection Hong-kong Boulevard fait son apparition avec un série de double programmes comme dans les salles de quartier de l’époque avec un excellent Stoner / Un homme nommé Tigre dont les films ont été chroniqués dans le n°3 de DiabolikZine dans le long  dossier Bruceploitation. Stoner (1974) réalisation de Huang Feng, avec Angela Mao, George Lazemby, Wang Yu, Okada Kawai. Stoner enquête sur une nouvelle drogue aphrodisiaque et fait équipe avec une ravissante espionne locale pour démanteler le réseau.Durée : 100 mn. Un homme nommé Tigre (1973), mise en scène par Lo Wei, avec Jimmy Wang Yu, Okada Kawai. Un chinois expert en arts martiaux débarque à Kyoto et cherche à infiltrer le milieu japonais pour venger la mort de son père. Durée de 76 mn. DVD au format vidéo respecté compatible  16/9, audio français 2.0, pas de bonus.

Un second bipack explosif est consacré à Angela Mao avec Le tigre noir du karaté/ Hapkido, tous deux réalsiés par huang feng et produit par raymond show. Le tigre noir du karaté (1973), un classique d’arts martiaux où kung-fu, karaté et taekwondo s’affrontent sans répit au temps où la Corée était sous domination japonaise, avec Angela Mao, Jhoon Rhee, Billy Chan. Durée de 91 mn. Hapkido (1972), une rivalité entre 2 écoles d’arts martiaux au temps des colonies japonaises, avec Angela Mao, Carter Wong, Sammo Hung, Han jae Ji. Durée de 93 mn. DVD au format vidéo respecté compatible  16/9, audio français 2.0, pas de bonus.

  

Coup de rétro sur Tom Selleck avec 2 titres annoncés séparément. Les aventuriers du bout du monde (1983), réalisation de Brian G. Hutton, musique de John Barry, avec Tom Selleck, Bess Armstrong, Jack West. Eve une danseuse d’Istambul part à la recherche de son père disparu après que l’associé de celui-ci ait voulu s’approprier sa fortune. Durée de 105 mn. Format 2.35 compatible 16/9, audio français, pas de bonus. Signé Lassiter (1984), mis en scène de Roger Young, musique de Ken Thorne, avec Tom Selleck, Jane Seymour, Lauren Hutton, Bob Hoskins, Ed Lauter. En 1939, 50 millions de $ ont été dérobés par les nazis pour financer un réseau d’espionnage et de de sabotage ; le FBI fait alors appel à Nick Lassiter, un as du cambriolage. Durée de 100 mn. Mêmes caractéristiques techniques.

Plus de titres, de bicpack et de sorties encore sur le site de l’éditeur Seven7 …

Publicités

Interlude : Bunalim

Retour enfin du soleil, retour du bon son Anatolian Rock !

Le label underground Shadoks Music (déjà évoqué ici à propos d’une magnifique compilation au chanteur Edip Akbayram) a récemment déniché de sa boîte à malices un obscur groupe turc appelé Bunalim, fondé en 1969, qui obtint son heure de gloire en se produisant au début des années 70 dans le courant du rock psychédélique et progressif à base de guitares fuzz et de sons garage. Elle propose une excellente compilation du groupe sur la période dorée 1970 – 1972. 12 titres au menu pour environ 40 mn d’écoute à base de guitares fuzz,

chanson : Tas Ver Köpek Yok (1971)

titre instrumental : Bunalim (1971)

chanson : Bir Dünya da Bana Ver (1972)

 

Delta Swamp Rock chez Soul Jazz Records

Le label prestigieux anglais Soul Jazz (cf. référence à la compilation Blaxploitation ici) vient de sortir récemment dans les bacs une nouvelle compilation de luxe et de toute beauté consacrée à la musique sudiste au début des années 70, plus principalement au rock sudiste (les principaux états bordant le Mississippi), simplement baptisée Delta Swamp Rock (sounds from the south : at the crossroads of rock, country and soul).

Les responsables du label définissent ce nouveau projet musical suintant bon les marais, les crocodiles, le delta et le bayou en ces termes : « Au début des années 1970, un nouveau type de musique a émergé dans les États du sud,  l’Alabama, le Tennessee, la Géorgie, le Mississippi et la Floride. Le Southern rock, création de jeunes Américains prolétaires, mélange de musique rock, soul, country et blues, afin de présenter une nouvelle vision du Sud – une identité sudiste post-droits civiques célébrant les paysages naturel de ses régions et le mode de vie qu’il l’accompagne« .

Ce très bel objet est disponible dans un superbe coffret 2CD + livret ou dans deux double LP de luxe. Au menu des festivités et des barbecues locaux, un tracklisting de 25 titres répartis en 2 CD / LP comprenant des groupes reconnus comme Lynyrd Skynyrd ou Allman Brothers, des chanteurs de country comme Johnny Cash, Waylon Jennings, Tony Joe White, Linda Rondstadt, et surtout des artistes beaucoup moins célèbres comme Barefoot Jerry, Joe South, Bobbie Gentry et bien d’autres encore. A la qualité de la sélection, s’ajoute un chouette livret de 68 pages sur papier glacé et en couleurs retraçant l’ascension et la chute de ce courant musical incontournable. Un remède bien efficace contre les moustiques par les temps qui courent …