Archives pour la catégorie TRAILER / VIDEO

Gone in 60 seconds débarque en combo blu-ray & DVD

Gone in 60 seconds (1974), le film culte d’H.B. Halicki, le film avec une course poursuite hallucinante de 45 mns non stop dans les rues guère touristiques de Los Angeles, le film fou aux 93 voitures détruites sur le tournage, un cinéaste évoqué dans les pages du n°5 de Diabolikzine à l’occasion d’un copieux dossier sur la Carsploitation

Aujourd’hui, enfin le 4 décembre plus précisément, cette petite production amatrice réalisée par un passionné au parcours atypique débarque dans un combo 1 Blu-ray & 2 DVD chez l’éditeur Seven7. Prix conseillé de 19,99 € …

81oiILNywaL._SL1500_

Cette édition collector comporte 3 disques :

– Le Blu-ray du film original en 1080p au format 1.85 compatible 16/9. Audio français DTS HD 2.0 et anglais DTS HD 5.1 et sous-titres français.

– Le DVD du remake de 2001 60 secondes chrono réalisé par Dominic Sena avec Nicolas Cage, Angelina Jolie et Robert Duvall.

– Un DVD de bonus d’une durée de 2h avec 1h20 d’inédits : Interviews de Lee Iacocca (le « père de la Mustang »), Parnelli Jones (icône des courses automobiles), JC. Agajanian (coureur automobile et cascadeur), Bobby Ore (cascadeur) et Denise Halicki (la veuve de H.B. Halicki) + 3 scènes alternatives + 3 featurettes exclusives sur the Junkman, Deadline auto theft et Gone in 60 seconds 2 + documentaire  » the Life and Times of H.B. Halicki  » (45 mns) + bande annonce originale

(trailer de Gone in 60 seconds, l’original, le seul)

(trailer de the Junkman et ses 150 véhicules détruits)

Un surprise pour le prochain post …

Publicités

Cinetrange : nos année 80 volume 2 le revoilà !

Mai 2013, le temps fait grise mine. Il pleut. Mais un rayon de soleil entraperçu au milieu des nuages de la cinéphilie : la sortie du volume 2 de Cinetrange : nos années 80 hors-série 2ème épisode après un peu de retard.

C’est en juin 2012 qu’a eu lieu l’arrivée du 1er volume (voir la news : ici)

La buddy team Jérôme Spenlehauer / Eric Noël a repris les plumes pour nous offrir un voyage nostalgique dans les années 80, de la VHS, des blousons noirs et du minitel, sous l’égide de l’association Sin’Art qui s’est occupé de sa relecture (minutieuse), de son impression et de sa distribution via leur site de VPC (voir la page consacrée aux fanzines : ici).

CinetrangeHS2

Encore une fois, un bon gros pavé de plus de 130 pages en noir et blanc, richement illustré et doté d’un sommaire alléchant réparti entre articles et dossiers. Pêle-mêle, citons Highlander, Piège de cristal, Les rues de feu, Evil Dead II, Street Trash, La féline, Wolfen, Videodrome, Akira, 2010 l’année du premier contact, La galaxie de la terreur pour la rubrique films ayant eu le privilège d’une chronique. Concernant les dossiers, le lecteur aura droit à Antipodes 80’s (le cinéma australien), Mad Max, High Kick Explosion !, Les affiches du cinéma d’action des années 80 (le cinéma reaganien), Slashers 80, Vampires 80’s, The Thing & Prince of Darkness, Extraterrestres, la cinéphilie de genre par le rateau. Sans oublier la vidéothèque : Et pour quelques VHS de plus pour quelques friandises vintage …

Prix de 8 € (sans les frais de port)

Pour se détendre, une petite vidéo pour découvrir l’envers du décor :

Electra Glide in Blue en CD chez Quartet Records

Wild Side avait eu a bonne idée de sortir le film culte de James William Guercio Electra Glide in Blue (1973) en DVD en 2009.

Quartet Records vient de commercialiser pour la première fois en CD l’excellent soundtrack, mélange de jazz fusion, de soul, de funk et d’orchestration symphonique, composé d’ailleurs par le cinéaste.

11 titres au total dont 2 chansons de Madura et the Marcels pour environ 36 mn d’écoute. Livret de 16 pages en couleur sur papier glacé avec texte et photos. Edition collector limité à 1000 exemplaires seulement.

Cette BO  avait déjà été commercialisé en LP chez le label en 2005. Edition rapidement épuisée …

Juste pour le plaisir, le début du film (sous-titré en français) …

Des nouveautés bis en juin chez Artus Films

Petit éditeur indépendant bien sympathique, Artus Films exhume régulièrement des chefs d’oeuvre (oubliés) du cinéma légendaire européen, du cinéma bis et d’exploitation. A ce jour, plus d’une trentaine de titres ont été commercialisés sur le marché faisant la part belle au cinéma gothique des années 60, au cinéma policier américain de l’après-guerre, à la S.F. des années 40, au cinéma fantastique de monstres des années 50, à l’exploitation des années 70 style Naziploitation (une belle audace par ailleurs !!! et bien d’autres sucreries encore …

Le 5 juin, leur catalogue déjà conséquent pour les amoureux d’un cinéma différent s’enrichit de 4 nouveaux titres incontournables pour les bisseux. 3 rejoignent la prestigieuse collection  » les chefs d’oeuvre du gothique  » et le 4ème inaugurera une nouvelle collection, celle des  » westerns européens « . Les 4 titres vendus à l’unité sont annoncés au prix modique de 12,90 €.

 

   

L’effroyable secret du docteur Hichcock / L’orribile segreto del Dr Hichcock (1962) réalisé par Riccardo Freda avec Barbara Steele, Robert Flemyng, Silvano Tranquilli. Scénario d’Ernesto Gastaldi. Musique de Roman Vlad. Un thriller fantastique de nécrophilie et de fantômes dans le plus beau style gothique en couleurs. Le film a connu une séquelle Le spectre du docteur Hichcock en 1963. Format anamorphique 1.85 compatible 16/9. Audio italien et français DD 2.0 mono, sous-titres français. Bonus : entretien avec Gérard Lenne, diaporama d’affiches et de photos et bandes annonces.

L’orgie des vampires / Il mostro dell’opera (1964) est un film de Renato Polselli avec Marco Mariani, Giuseppe Addobbati et Barbara Howard. Scénario de Renato Polselli, Ernesto Gastaldi et Giuseppe Pellegrini. Musique de Aldo Piga. Film en noir et blanc qui conte l’histoire d’une malédiction dans un vieux théâtre abandonné et investi par une troupe de danseuses. Format anamorphique 1.66 compatible 16/9. Audio italien et français DD 2.0 mono, sous-titres français et anglais. Bonus : historique du film avec Alain Petit, diaporama d’affiches et de photos et bandes annonces.

 

 

Des vierges pour le bourreau / Il boia scarlatto (1965) mis en scène par Massimo Pupillo (sous le pseudo de Max Hunter) avec Mickey Hargitay, Walter Brandi, Luisa Baratto, Alfredo Rizzo et Femi Benussi. Musique de Gino Peguri. L’intrigue suit les apparitions mystérieuses d’un bourreau rouge autrefois assassiné qui vient hanter un vieux château où se déroulent des séances photographiques. Format anamorphique 1.85 compatible 16/9. Audio italien et français DD 2.0 mono, sous-titres français. Bonus : historique du film avec Alain Petit, diaporama d’affiches et de photos et bandes annonces.

Chacun pour soi / Ognuno per se (1968) est un western réalisé par Giorgio Capitani avec Van Heflin, Gilbert Roland, Klaus Kinski, George Hilton et Sarah Ross. Scénario de Augusto Caminito et Fernando di Léo. Musique de Carlo Rustichelli. Le récit suit les rivalités et les trahisons entre 4 hommes qui veulent exploiter un filon d’or récemment découvert. Format anamorphique 2.35 compatible 16/9. Audio anglais, italien et français DD 2.0 mono, sous-titres français. Bonus : historique du film avec Curt Ridel, diaporama d’affiches et de photos et bandes annonces.

Beat Fraüleins disponible chez Bureau-b

2 post en 1 aujourd’hui (après une longue hibernation bien au chaud !!!)

Tout d’abord, quelques nouvelles du n°6 attendu par une poignée d’irréductibles fanzineux. A l’heure actuelle, en ce lundi, le bébé fait 90 pages et comporte 4 dossiers bouclés en cours de correction : Les espions européens période post James Bond années 60, Les filmos d’Antonio Isasi isasmendi & Maurizio Lucidi, La Carsploitation avec un insert spécial Burt Reynolds et un coup de projo sur les comédies de Michael Hui. Reste encore pas mal de boulot pour terminer ce numéro voulu éclectique …

Ensuite, retour sur un petit label allemand bien sympathique, Bureau-b (déjà évoqué sur ce blog à propos des 2 excellentes compilations Funky Fraüleins : ici et ), qui vient de sortir une nouvelle et superbe compilation de variété allemande tendance pop cette fois-ci, la Beat Fraüleins judicieusement sous-titrée Female Pop in germany 1964 – 1968 (à réserver aux amateurs pus et durs).

19 titres au total assorti d’un livret de 16 pages en couleur sur papier glacé du plus bel effet avec informations et photos sur chaque chanson sélectionnée par cette compilation de female beat pop. Disponible en Cd & LP

Simone – Gelegenheit macht Diebe

Marion – Er ist wieder da

Ruth Brandin – Mach mit mir’ne fahrt

Inga – The beat goes on

Emmanuelle 4 / S.A.S. à San Salvador disponible en CD chez MusicBox

Petit label indépendant français qui pratique le dépôt vente, Music Box vient de sortir une réédition exclusive en  CD consacré au compositeur Michel Magne avec les bandes originales de Emmanuelle 4 (1984) de Francis Leroi / S.A.S. à San Salvador (1983) de Raoul Coutard en édition limitée à 1000 copies au prix conseillé de 16 €.

 

23 titres au total (13 pour Emmanuelle 4 et 10 pour S.A.S. à San Salvador). 69 minutes et livret de 8 pages en français – anglais rédigé par Nicolas Magenham. Plus d’infos et des samples d’écoute sur le site de Musicbox.

 

(chanson phare To be my love par David Rose)

(titre culte disponible sur la plupart des compilations funky)

( titre jazzy intitulé Bach anal)

Interlude : Hardal chez Shadoks Music

Un bon son psyché Anatolian Rock ne fait pas de mal par les temps froids qui courent …

Le label Shadoks Music, spécialisé dans les raretés psyché folk rock des années 70 de tous pays (Turquie, Brésil, Afrique du Sud, Islande, Finlande, Norvège et bien d’autres …) a sorti le premier album du groupe turc Hardal : Nasil ? Ze Zaman ? (1978), réédité pour la première fois en CD. Du très bon turkish rock progressif comme on l’aime avec des solos de guitare, des plages de synthé atmosphérique, des choeurs harmoniques et des rythmiques entêtantes.

10 titres au total pour environ 45 mn d’écoute planante. Livret de 8 pages. Disponible en CD & LP 180 gr (limité à 500 exemplaires).

Quelques extraits plutôt diversifiés pour les plus curieux …

La Polizia Ringrazia disponible chez Colosseo-Film

En matière de cinéma bis, plus la peine d’attendre grand-chose des éditeurs français (sauf exception : Seven7, M6 …), il faut se tourner vers l’Italie (évidemment), l’Angleterre (parfois), les Etats-Unis (souvent) mais aussi l’Allemagne (beau berceau des co-productions italo-germaniques). Ainsi, l’éditeur méconnu Colosseo Film vient de commercialiser fin septembre Das syndicat / La polizia ringrazia en édition collector 2 DVD à 14, 99 €.

Das syndicat / La polizia ringrazia / Execution squad / Société anonyme anti-crime (1972) est l’un des tout premiers poliziotto à aborder la corruption et le laxisme des autorités judiciaires, réalisé par Stefano Vanzina (plus connu sous le doux sobriquet de Steno), musique de Stelvio Cipriani, avec Enrico Maria Salerno, Jürgen Drews, Mario Adorf, Cyril Cusack, Mariangela Melato, Laura Belli, Franco Fabrizi et Corrado Gaipa. Durée de 94 mn. DVD 1 : film proposé dans une copie digitalement restaurée au format 2.35 compatible 16/9 – langues allemande, anglaise et italienne – sous-titres allemands – bande annonce italienne. DVD 2 : documentaire  » The way we were  » (68 mn) avec les interventions de Dieter Geissler (co-producteur), Peter Berling (scénariste), Mario Adorf et Jürgen Drews (acteurs) – interview avec Jürgen Drews (57 mn) – galerie de photos et d’images.

Interlude : Ricatto alla mala / Summertime Killer

Le label espagnol Quartet Records a sorti en 2010 la musique du film Meurtres au soleil (Ricatto alla mala pour le titre italien / Summertime Killer pour le titre anglais / Un verano para matar pour le titre original), superbe film d’action mélancolique d’Antonio Isasi Isasmendi, mis en musique par Luis Bacalov, avec Chris Mitchum, Karl Malden, Claudine Auger, Olivia Hussey et Raf Vallone. Le film était resté dans l’ombre (sauf pour les amateurs de belles bisseries) jusqu’à ce qu’un certain Quentin Tarantino ré-utilise un des titres dans son Kill Bill 2 de sinistre mémoire (!). Aujourd’hui, il existe 2 éditions en CD sur le marché.

 

     

Ricatto alla mala. 1ère édition disponible chez Point records depuis 1995. 17 titres au total pour 69 mn d’écoute. Les 9 premiers titres correspondant au film qui nous intéresse avec les 2 chansons des Country Lovers et les 8 titres suivants (environ 22-23 mn) appartiennent à un film différent, un polar italien (poliziotto en VO) : La police au service du citoyen (1974) de Romolo Guerrieri.

Summertime Killer. 2nde édition disponible chez Quartet records depuis août 2010. 21 titres au total pour 48 mn d’écoute. 9 titres originaux et 12 composés de prises alternatives et de variations lounge proposés en bonus tracks.

Quelques extraits ci-dessous …

(titre devenu culte utilise par QT)

(chanson Run And Run par le groupe Country Lovers)

(titre plus rock et psyché)

Michael Hui à l’honneur chez Metropolitan

Au mois de septembre, Metropolitan / Seven7 a inondé les rayons d’une quarantaine de titres asiatiques (voir news ici). La plupart des copies venaient d’un deal avec l’éditeur chinois Fortune Star. Parmi cette pluie de nouveautés, j’avais passé sous silence la sortie de 2 DVD ayant comme dénominateur commun le talentueux Michael Hui (Scénariste, acteur et réalisateur de génie qui a inspiré notamment un certain Stephen Chow par la suite) : L’ultime message d’un côté et le bipack Mr Boo contre Pom Pom / Une belle brochette de l’autre. Michael Hui, véritable légende vivante dans son pays, fut le roi dans les décennies 70 / 80 de la comédie à la fois sociologique (due à sa formation initiale) et burlesque (à cause de sa passion pour ce genre intemporel et visuel de cinéma).

 

 

    

L’ultime message (1975) est son second film dans lequel un infirmier et un homme à tout faire plument les patients d’un asile psychiatrique avant de se lancer sur les traces d’un gros pactole et de séduire la fille d’un défunt. Disponible au format 2.35 compatible 16/9. Langue cantonaise et française, sous-titres français.

Mr Boo contre Pom Pom (1985) dans lequel Michael Hui ne fait que l’acteur est une comédie débile truffée de gags et de courses poursuite hallucinantes. Disponible au format 1.77 compatible 16/9. Audio 2.0 cantonais sous-titré français.

Une belle brochette (1984) est son 6ème film où il joue le chef d’un restaurant japonais, devenu le souffre-douleur de sa femme et de son beau-père (propriétaire du dit restaurant), qui tombe amoureux d’une de ses clientes joueuse de tennis. Disponible au format 1.85 compatible 16/9. Audio 2.0 cantonais sous-titré français.

Par ailleurs, l’année dernière, l’éditeur avait commercialisé une pure merveille, un joli coffret regroupant 4 excellentes comédies de l’artiste qui avaient cartonné au box office dans les années 70 : Michael Hui comédie dans lesquels il fait équipe avec ses 2 jeunes frères, Samuel et Ricky. Les caractéristiques sont communes aux 4 films proposés : master haute définition, format 2.35 compatible 16/9, audio cantonais 5.1 & 2.0, sous-titres français et quelques bonus (scènes inédites, scène coupée, interview de Michael Hui et bandes annonces).

Games gamblers play (1974) traite d’une histoire d’escroquerie où un joueur professionnel et un prisonnier obsédé par le jeu s’associent bon gré mal gré et se faufilent dans l’univers des jeux, des paris et des magouilles pour essayer de faire fortune.

The private eyes / Mr Boo détective privé (1976) reste son chef d’oeuvre et s’intéresse au monde mystérieux des détectives privés, des enquêtes et des filatures à travers une succession de missions pas bien brillantes mais diablement hilarantes.

The contract / Mr Boo fait de la télévision (1978) s’attaque à la télévision et aux programmes créés par faire grimper l’audimat en dénonçant les conditions d’employés obligés de ruser pour tenter de faire annuler leur contrat de 8 ans et partir chez la concurrence.

Securited unlimited (1979) s’avère un peu moins réussi et s’intéresse à un groupe d’agents de sécurité dirigé par un chef absurde qui s’attribue tous les mérites malgré son incompétence chronique.

(bande annonce de Games gamblers play)

(générique fabuleux et chanson de The private eyes)

(générique et chanson amusante de The contract)