Archives mensuelles : juillet 2010

La chevauchée terrible bientôt chez SGGC / Sidonis

Initialement prévue pour le mois de juin, le western italo-blax La chevauchée terrible (1975) d’Antonio Margheriti sera disponible le 21 septembre chez l’éditeur Sidonis (principalement spécialisé dans le western américain et un peu dans le fantastique gothique). Ce sera l’occasion de revoir Lee Van Cleef, Fred Williamson, Jim Brown, Jim Kelly, Catherine Spaak et Barry Sullivan dans une grande aventure à 80.000 $.

Le film d’Anthony M. Dawson intégrera la fameuse collection  » Western de légende  » de l’éditeur où l’on a récemment retrouvé des westerns de Gordon Douglas tels que Rio Conchos (1964) avec Jim Brown et Barquero (1970) avec Lee Van Cleef et celui de Tom Gries Les 100 fusils (1967) avec encore Brown. Question caractéristiques techniques, rien n’a été dévoilé. Si on se réfère aux autres éditions disponibles du film chez Anchor Bay (zone 1) et KochMedia (zone 2), le film sera présenté au format 2.35 compatible 16/9 avec version française et version anglaise sous-titrée, on aura sans doute droit à une présentation de Patrick Brion et éventuellement celle de Bertrand Tavernier.

Mise à jour : c’est Jean-François Giré qui se chargera de présenter le film à la place du tandem Brion / Tavernier. d’ailleurs, ce western trouve mieux sa place aux côtés de La mort était au rendez-vous, El Magnifico, Sabata, Le retour de Sabata et Adios Sabata mais sans les jaquettes verdâtres …

Publicités

Interlude Edip Akbayram

Restons encore un peu dans le mouvement Anatolian Rock et intéressons-nous aujourd’hui à Edip Akbayram, compositeur et chanteur turc (né en 1950) qui a aussi battu des records de vente au cours des années 70 et a reçu environ 250 prix au cours de sa carrière riche de 22 albums. Il reste un des plus artistes de la musique psyché turc avec le grand moustachu Baris Manco et le méconnu Erkin Koray. L’artiste connut même des problèmes dans son pays à cause de sa musique jugé trop révolutionnaire pendant les années 80.

Edité par le label allemand Shadoks Music (spécialisé en musique folk et psychédélique, en soundtracks, en exotica), cette superbe compilation sobrement intitulé Edip Akbayram se compose de 2 CD riche de 12 titres chacun répartis sur la période 1972-1974 et accompagné d’un livret couleur de 8 pages aux photos vintage. Près de 90 minutes de musique rock psyché aux tendances parfois folk, tradi ou prog avec quelques éclats de voix.

Pour la plaisir des oreilles, le titre Degmen benim gamli yasli gönlume (traduit par Don’t touch my sad soul)

Un autre grand classique Kurkedi cimenler (Roaring grasses) sorti en 1972

Un dernier extrait pour finir en beauté avec Ince ince bir kar yagar (Little snowflakes falling)

Plus d’infos sur le site du label : Shadoks Music et aussi une jolie consacrée à Edip

Interlude 2023 – Baris Manco

Mais qui est Baris Manco ? C’est un auteur – compositeur – chanteur turc né le le 2 janvier 1943 et décédé le 31 janvier 1999. C’est aussi un explorateur, un producteur et un animateur de la télévision turque dont la production riche et variée s’étale des années 60 jusqu’à la fin des années 90. Sa musique fait partie d’un courant musical appelé Anatolian Rock qui désigne la fusion entre la musique folklorique turque et la musique rock devenue très populaire dans les années 60. On désigne également par Anatolian Rock les musique progressive et psychédélique des années 70 qui se sont imposées en Turquie et qu’on redécouvre aujourd’hui à travers la commercialisation de CD et de LP chez des petits labels très spécialisés. Reconnu comme un artiste complet et majeur en Turquie, Baris Manco a vendu une quantité impressionnante d’albums tout en recevant de nombreuses récompenses au cours de sa longue carrière. Son âge d’or fut les années 70 avec des albums comme 2023 avec l’extrait suivant :

On notera que Baris Manco possède l’art de s’habiller très dignement et de porter une coupe de cheveux bien à la mode en 70 …

Dunden Bugune (1971) – LP aujourd’hui réédité chez Guerssen (label espagnol)

Live in Taurus (1975) – LP non officiel réédité chez Destur (label allemand)

Nazar Eyle (175) – EP d’époque non disponible

Suite aux infos révélées par FoxyBronx, l’ami Baris Manco a composé la musique du film Baba bizi eversene (1975) réalisé par Oksal Pekmezoglu et tenu le 1er rôle aux cotés de Meral Zeren. Démonstration avec ce charmant générique qui indique une pièce maîtresse du cinéma turc :

Un extrait chanté de cette comédie avec le titre Ben bilirim :

I comme Icare chez Kinowelt

Une fois n’est pas coutume, il faut de nouveau se tourner vers un pays frontalier pour trouver une édition zone 2 d’un classique du film policier français du dimanche soir (multi diffusé au cours des années 80 et 90 sur les chaînes hertziennes et puis beaucoup plus rare au cours des années 2000). Je veux parler de I … comme Icare, brillant thriller paranoïaque de 1979, réalisé de main de maître par Henri Verneuil, avec Yves Montand en tête et une pléiade de seconds couteaux, musique d’Ennio Morricone.

Jusqu’à aujourd’hui, il existait une édition canadienne (je crois), dépourvu de tout bonus, seulement film et chapitrage vendu à un prix prohibitif .

Au début d’année, le label allemand Kinowelt a sorti une édition zone 2 sous le titre de I … wie Ikarus aux caractéristiques minimalistes : Format 1.66 compatible 16/9, Langue française et allemande en DD 2.0 mono, sous-titres allemands et une bande annonce. DVD commercialisé au prix attractif de 9,99 €

Bande annonce française sous-titrée en allemand

Maintenant, est-ce qu’un éditeur français va enfin sortir ce classique dans une édition digne de ce nom avec pourquoi pas quelques bonus ici et là ?

Addio Zio Tom bientôt chez GDM

Une excellente nouvelle pour les fanatiques de soundtracks italiens. GDM Music annonce pour le 23 juillet la sortie en CD de la BO du film culte (plutôt du mondo culte) Addio Zio Tom (1971) co-réalisé par Franco Prosperi & Gualtiero Jacopetti et délicieusement mis en musique par Ritz Ortolani. Ceux qui ont le privilège de découvrir ce film particulier au titre révélateur français Les Négriers (rebaptisé aussi Goodbye Uncle Tom aux USA) s’en souviennent encore dans lequel les pires images filmées dans un pur style docu-fiction sont accompagnées d’une musique en tout point inspirée et mélodique.

18 titres sur cette BO pour une durée de 41 mn 48 (pour rappel, l’édition japonaise déjà disponible ne comportait que 13 pistes pour 35 mn de musique douce). Un livret de 8 pages sera proposé en accompagnement. Le visuel du CD reprend celui du LP commercialisé en 1971.

Un 1er extrait enjoué

Un 2nd extrait variante du 1er

Et pour les plus curieux, un petit trailer haut en couleurs pour savoir ce qui les attend :